reforme de la formation

La réforme de la formation c’était l’un des dossiers brûlants du gouvernement, porté à bras le corps par Muriel Pénicaud, la Ministre du travail. Le projet de loi vient d’être adopté, on en profite pour faire le point sur ce qui va changer pour les salarié.es, les demandeurs d’emploi et pour les professionnels de la formation !
Si les premiers effets auront lieu dès la fin de cette année, la mise en application définitive des derniers décrets est à prévoir à l’horizon 2021.

Profitez de cette fin d’année pour préparer les changements à venir et anticiper les transformations de votre activité !

L’URSSAF devient l’organisme collecteur des cotisations

A partir de janvier 2020, l’URSAFF devient l’organisme collecteur des cotisations en lieu et place des OPCA. Ceux-ci se transforment en OPérateurs de COmpétences (OPCO) et auront pour fonction l’appui technique aux branches professionnelles dans la mise en oeuvre de leur politique de formation.
La loi prévoit la création d’une institution nationale publique France Compétences, remplaçant les FPSPP*, COPANEF* et CNEFOP* au 1er janvier 2019. Cette nouvelle entité sera chargée de répartir les fonds collectés par l’URSSAF ( entre les Opérateurs de compétences, l’Etat, les Régions, la Caisse des Dépôts, etc..) et s’assurer de la qualité et de la régulation des actions de formation.

Ce qui change pour vous

Dès le 1er janvier 2021, vous devrez obtenir une certification délivrée par France Compétences (ou l’organisme ayant autorité) pour toutes les formations financées par l’État, la Région ou le CPF.
*FPSPP : Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels
*COPANEF : Comité Interprofessionnel pour l’emploi et la formation
*CNEFOP : Conseil National de l’Emploi, de la Formation et de l’Orientation Professionnelles

Quel avenir pour le DATADOCK ?

Le Datadock reste plus que jamais d’actualité, ou du moins jusqu’à la mise en place en 2021 de la certification France Compétences, mais pour continuer à bénéficier des financements OPCA, vous devez valider votre DATADOCK !

Création d’un parcours professionnel

La réforme prévoit la mise en place d’un parcours professionnel qui inclut désormais des actions de positionnement pédagogique, d’évaluation des compétences et d’accompagnement.

Ce qui change pour vous

Tout cela reste hypothétique, mais il semblerait que de nouvelles procédures précisant les actions d’accompagnement ou d’évaluation vous soient désormais demandées. Soyez prévenu.e.s : on vous demandera de faire preuve d’encore plus de flexibilité en adaptant vos programmes de formation aux besoins de vos formés.

Le CPF passe d’un compteur d’heures à un compteur en euros

C’était l’annonce phare du projet de loi ! A partir du 1er janvier 2019, le CPF ne sera plus en heures, mais passera en euros. Rappelons que le CPF accordait 24 heures/an aux salariés et 48 heures/an aux employés les moins qualifiés.
A partir du 1er janvier, les salariés pourront bénéficier d’un montant créditeur compris entre 500 et 800 euros/an selon leur qualification. Les heures de DIF ou de CPF accumulées sur un compte formation seront donc transformées en euros au 1er janvier 2019.

Qu’est ce que cela change pour vous ?

A partir du 1er janvier 2019, une heure de formation sera valorisée à hauteur de 14,28 euros au lieu de 40 euros (montant moyen de l’heure de formation aujourd’hui)
La transformation du CPF risque d’influencer fortement le prix de vos formations. Attendez-vous à de sévères négociations de la part des entreprises !
Pensez à digitaliser votre formation, le e-learning a le vent en poupe. Il a le double intérêt d’être moins onéreux et de rassembler plus de monde. Nous reviendrons sur les avantages du e-learning dans un prochain article.

La formation se digitalise et devient mobile

La réforme prévoit également la création d’une application qui permettra au salarié français de prendre en main son évolution professionnelle pour plus de liberté et de souplesse. L’application vise à supprimer les intermédiaires entre le salarié et la formation qu’il souhaite réaliser.
Le/la salarié(e) pourra ainsi suivre, depuis l’application, ses droits et ses démarches, trouver des formations en fonction de son activité, s’inscrire et payer en ligne avec son crédit CPF sans la validation au préalable d’un intermédiaire etc…

Ce qui change pour vous

Rien n’est encore précisé mais de toute évidence, pour référencer votre formation sur l’application, vous devrez très probablement obtenir une certification de France Compétences. C’est d’ailleurs déjà le cas pour le référencement sur le catalogue Pôle Emploi.

Pour en savoir + sur l’intégralité de la réforme de la formation.

Que pensez-vous de cette nouvelle réforme ?

Comment OK Solution peut vous aider dans la qualité de votre organisme de formation ?

en savoir + sur l'offre d'accompagnement Ok Solution
Partager